Le Quartier sud en 1921

En 1921, le Quartier sud de Sherbrooke offre une diversité intéressante qui permet de mieux comprendre la vie ordinaire dans la ville. On y retrouve 4 524 habitants, soit 19% de la population totale1. La proportion d'anglophones et de francophones parmi les propriétaires, locataires et occupants est presque identique à celle de la ville en général, soit de 71% et de 27%2.

C'est un quartier résidentiel, commercial et industriel où se côtoient la petite bourgeoisie et les ouvriers. Bordé par les chemins de fer et par les rues King et Belvédère, le quartier est aussi désservi par le tramway. En plus d'industries variées (caoutchouc, machinerie, portes et fenêtres, cigares, bijouterie, chapeaux, etc.), on y retrouve du commerce de gros, des bureaux, et de nombreux hôtels. Densément peuplé, il est agrémenté d'un parc public, le parc Racine.

Pour plus d'informations, consultez
 

En préparation

  • • Le parc Racine
  • • Les équinés et les canidés
  • • Locataires anglophones et francophones
  • • Les hôtels et les immeubles d'habitation

Données sommaires

Population de la ville

  • • Recensement : 23 515
  • • Rôle d'évaluation : 23 522

Population du quartier

  • • Rôle d'évaluation : 4 524

Les grands employeurs du quartier

  • • Hovey Packing
  • • Jenckes Machine
  • • Quebec Central Railway
  • • Grand Trunk Railway
  • • Sherbrooke Cigar Factory
  • • Noël, Portes et Fenêtres
  • • E.T. Fairbanks (balances)
  • • Julius Kayser (gants)
  • • Ames Pork Packing
  • • Canadian Peerless Jewelry

Sources.
1. Rôle d'évaluation de la Ville de Sherbrooke, 1921.
2. Recensement du Canada, 1921; Analyse du Rôle d'évaluation de la Ville de Sherbrooke, 1921, Quartier sud.

PARTENAIRES